Sa chambre bleue

Ce soir ce sera Muscat.
Mais il y a un an, jour pour jour, je buvais un Martini blanc à Lamanon.
Déjà un an...
Nostalgie. Mon ancien amoureux.

La lune était pleine. Je m'étais baignée presque nue, ou même nue, je ne me souviens plus.
Une coccinelle chatouillait mon bras, lui, le reste de mon corps.
Lamanon ou sa chambre bleue.
Nostalgie quand tu me prends. Encore.
Prends-moi encore dans ta chambre bleue.

Ce soir ce sera Muscat.
Pas de pleine lune au-dessus de Lamanon.
En revanche je dormirai dans cette autre chambre bleue de Sanary-sur-Mer.
Les vacances sont belles, oui. Il faudrait juste que je cesse d'y penser, que je cesse de le rêver.

Nostalgie. Mon ancien amoureux. Sa chambre bleue.
Un an déjà.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Puis les jours sont passés

Une vieille promesse

Qu'importe