31/03/2016

#une vraie skateuse#

A force de vouloir toujours me projeter, je finis par me jeter tout court.
Je pense souvent au passé. Très souvent même. 
En fait je m'y sens souvent cloisonnée. Sans doute suis-je trop nostalgique.
Merde alors je me dévoile ! 
A tort ou à raison, qu'importe cette page m'appartient :)


#tu-n-es-pas-une-vraie-skateuse-si-tu-ne-sais-pas-faire-des-ollies#
Je devais avoir quatre ans. Peut-être cinq.
Mon grand-frère m'apprend à faire du skate.
C'est un de mes plus beau souvenir. Le regard de mon grand frère levant les bras au ciel lorsque je réussis à faire un ollie ! Oh yeah baby !

#tu-n-es-pas-une-vraie-skateuse-si-tu-ne-sais-pas-faire-des-ollies#
 je-savais-faire-je-ne-saurai-plus !

Mon dieu, que c'était bon. On n'avait pas de jardin, pas de villa, juste la rue. Non pas que la rue, une méga place avec des marches. Et on se régalait.
On riait.
Et le temps n'avait plus l'heure.

De mes souvenirs d'enfance, je crois que c'est de loin le meilleur.
La liberté. L'innocence. Sans doute première fierté consciente.

"Tu viens, on va se faire des ollies ?"

... Je devais avoir quatre ans. Peut-être cinq.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire